Historique du mariage en France : Comment etait regit ce contrat ?

Le droit de la famille va etre profondement reforme avec le droit une Revolution pour que soit concretise les valeurs individualistes en liberte et d’egalite. Avec le Consulat et l’Empire, le code civil opere une politique conservatrice qui va entrainer le retour de l’Ancien cure c’est-a-dire que Napoleon rompt avec l’individualisme d’la Revolution en restaurant la valeur du groupe, de preference celle de l’individu. Cela rompt avec les ideaux d’egalite en restaurant Le concept hierarchique d’autorite du mari sur la femme et des parents sur les enfants. Il faudra voir que les conceptions qui sont relatives au droit de la famille paraissent correlees avec l’evolution des regimes politiques : dans une republique democratique seront mis en avant la liberte, l’egalite et ? et dans un systeme monarchique est prefere le groupe d’une famille et la hierarchisation.

La formation du mariage, entre consensualisme et formalisme

Notre formation du lien matrimonial dans l’Ancien droit (16eme et 17eme siecle)

La selection des conjoints est un certain temps reste en France controle etroitement par nos familles qui veulent empi?cher des mesalliances et qui suivent des strategies politiques ou patrimoniales consistant a choisir l’enfant une famille avec laquelle cette dernii?re aspire i  s’allier. Notre mariage est plutot considere tel l’alliance de deux familles plutot qu’un conseil individuel. LeviStrauss a etudie l’echange des jeunes filles. On voit une institution puissante qui va constamment combattre ce controle des familles par le mariage, cette institution c’est l’Eglise qui ne cesse de preconiser le choix librement consenti des epoux.

La conception consensualiste de l’Eglise

Entre le 10 et 15eme siecle, l’Eglise avait l’exclusive juridiction sur les causes matrimoniales. A partir du 12eme siecle, nos juristes du droit canonique et les theologiens posent Le concept d’la liberte absolue du mariage.

Le concept et ses temperaments

L’Eglise met en valeur le libre conseil des conjoints car celle-ci aspire i  valoriser l’adresse matrimonial, le rendre le plus solide possible et pour ce vous devez que les conjoints se soient choisis. Pour l’Eglise le mariage reste le seul remede a J’ai concupiscence (pecher de la chair).

Mes relations charnelles sont un pecher et le remede c’est soit la chastete soit les relations sexuelles au mariage. L’Eglise decrete que le mariage est un lien sacre, Dieu ayant consacre nos liens entre l’Homme et l’actrice. De ce opinion, ce lien ne regarde que les epoux et Dieu.

A partir du 13eme siecle reste valorisee la sainte famille (Jesus, Marie, Joseph) c’est-a-dire le couple avec l’enfant, ce n’est donc gui?re une famille elargie au clan mais une famille nucleaire. Notre consensualisme reste la Afin de solidifier l’intermediaire du couple et Afin de valoriser la famille via mariage de preference a Notre famille par le sang. En consequence de ce principe consensualiste, la volonte de s’epouser doit etre libre tant Afin de l’actrice que Afin de l’homme. Mes mineurs ont la possibilite de egalement se marier sans l’autorisation de leur famille avec pour seule condition la puberte. L’Eglise impose egalement que la condition personnelle des epoux ne devra jamais intervenir, la seule condition posee est que nos conjoints soient chretiens.

Pour et cela concerne nos temperaments, le droit canonique pose des empechements au mariage. Les empechements paraissent d’abord l’incapacite physique (age mini requis Afin de se marier 12 ans pour les filles et 14 annees Afin de les garcons mais aussi l’impuissance), l’incapacite lie a J’ai presence d’une precedente union. L’Eglise pose egalement l’interdiction des mariages endogames c’est-a-dire avec des proches (jusqu’au 14eme degres). L’optique de l’Eglise, d’apres Divers histories, est d’eclater plusieurs patrimoines de maniere a votre que les veuves cedent leur patrimoine a l’Eglise plutot que de le concentrer au travers d’alliance matrimoniale. L’Eglise a aussi une consideration Afin de la parente spirituelle c’est-a penser des mariages entre parrains et marraines et aussi la parente avec alliance (interdiction de se marier avec son excellent frere).

Les effets du consensualisme

Du angle d’approche juridique, le mariage au Moyen Age (et jusqu’a J’ai fin du XV eme siecle) est depourvu de formalite, il va i?tre valide du seul fait de l’echange des consentements. Suivant les regions de France, Il existe des ceremonies mariage de nature diverse mais elles n’affectent pas la validite du mariage car votre seront juste des usages. Les epoux font des celebrations religieuses Afin de donner a l’acte le plus de publicite, la benediction nuptiale a lieu a l’interieur de l’Eglise pendant une messe. S’y ajoute des rites traditionnels comme l’echange des anneaux ou du voile en mariee. Dans l’usage, Il semble frequent de publier des bans qui font connaitre le projet du mariage. Toutes ces formalites ne semblent pas des obligations juridiques.

Claque que les epoux se soient maries i  domicile n’affecte pas la validite du mariage. Elle reconnait Notre validite des mariages clandestins c’est-a-dire nos mariages qui sont realises en cachette des parents et sans temoin. Les enfants pouvaient se marier tres sans probli?me aussi sans le consentement des parents. + Chapelle de Montpellier : cure mariait nos fiances en faisant la messe mais n’exigeait aucun temoin

L’opposition des familles nobles et bourgeoises au principe consensualiste

Les familles vont obtenir du pouvoir royal qu’il intervienne Afin de legiferer en matiere matrimoniale, c’est inedit. Le pouvoir royal va legiferer a partir du debut de l’epoque moderne. Cela va legiferer comme un allie des familles en imposant des regles datingmentor.org/fr/sites-de-rencontres-catholiques formalistes qui peuvent permettre de controler et de freiner les mariages.

Mariages arranges et mariages forces dans l’ancienne France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.